PLAN TOURISME : Philippe Augier membre du Comité interministériel du tourisme

IMG_1706

Invité par le Premier Ministre Edouard Philippe, Philippe Augier participait mercredi 26 juillet au Comité interministériel du Tourisme à Matignon. Le Maire de Deauville et Président de France Congrès et Evénements a été choisi pour son engagement et ses fonctions au service du tourisme français. 

Afin d’accélérer le développement du tourisme en France, le Premier ministre Edouard Philippe a réuni mercredi soir les ministres concernés, soit presque la moitié du Gouvernement, six élus locaux et une quinzaine de professionnels du secteur afin de présenter la feuille de route du Gouvernement en matière de politique touristique et les premières mesures concrètes.

Avec 83 millions de touristes internationaux accueillis en 2016 et 89 millions de visiteurs prévus à la fin de l’année, la France est la première destination touristique mondiale. L’objectif du Gouvernement est de conforter cette première place, en portant le nombre d’arrivées touristiques à 100 millions de touristes internationaux à l’horizon 2020. Cela doit s’accompagner d’une prolongation de la durée moyenne de leur séjour sur le territoire pour augmenter les recettes touristiques avec un nouvel objectif fort que se donne le Gouvernement de 50 milliards d’euros en 2020 (40 milliards d’euros actuellement). Atteindre ce double objectif permettrait de créer 300 000 emplois supplémentaires sur l’ensemble du territoire en métropole comme en outre-mer. Pour mémoire, le secteur touristique dans son ensemble représente près de 8% du PIB et 2 millions d’emplois directs et indirects.

« La concurrence est rude mais la France souhaite continuer et accentuer, à occuper et à prendre encore un peu plus d’avance dans cette première place. […] Si nous voulons progresser, nous devons faire en sorte de nous fixer des objectifs et d’élaborer une méthode qui nous permet de les atteindre. […] C’est la raison pour laquelle j’ai présidé aujourd’hui ce premier Conseil interministériel du tourisme, que je présiderai le second, le deuxième plus exactement, le 19 janvier prochain. Entre-temps, Jean-Yves Le Drian aura organisé des conseils de pilotage qui nous permettront, sujet par sujet, problème technique par problème technique, enjeu par enjeu, de faire sauter les verrous qui nous limitent et de trouver les solutions qui nous permettront d’avancer. » Extrait du discours du Premier Ministre.

LES PREMIÈRES MESURES POUR RENFORCER L’ATTRACTIVITÉ TOURISTIQUE DE LA FRANCE
1. Délivrance des visas en 48h dans 10 nouveaux pays d’ici le 1er novembre 2017 (8 pays) et le 30 juin 2018 (2 pays).
2. Engagement sur un temps d’attente maximum à la police aux frontières dans les aéroports de 30 mn pour les ressortissants européens et de 45 mn pour les non européens à compter du 1er janvier 2018.
3. Plan d’entretien des autoroutes entre les aéroports franciliens et Paris par un partenariat public privé pour le nettoyage, le ramassage des détritus, la tonte et l’élagage des espaces verts de façon régulière.
4. Préparation d’un plan d’investissement dans les stations balnéaires et de montagne.
5. Augmentation du nombre de contrats d’apprentissage dans le secteur, en concertation avec les professionnels.
6. Signature en 2018 d’un accord d’engagement de développement de l’emploi et des compétences (EDEC).
7. Mobilisation de l’expertise publique au profit des territoires.
8. Fluidification des opérations de détaxe, notamment dans les aéroports.
9. Lancement à l’automne 2017 de la plate-forme « DATAtourisme ».
10. Signature d’une convention-cadre interministérielle visant à soutenir et promouvoir la filière du tourisme culturel en France au dernier trimestre 2017.
11. Tenue des deuxièmes Rencontres Nationales du Tourisme Outre-Mer.

Pour en savoir plus :

 

NORMANDIE : La Région lance son agence de l’attractivité et sa marque territoriale

Moins d’un an après le lancement d’une vaste démarche de co-construction qui a mobilisé plus de 6 000 Normands, la Région Normandie a dévoilé, vendredi 23 juin, sa stratégie pour promouvoir l’excellence normande à l’international et faire de la Normandie une destination première pour les investisseurs, les touristes, les entreprises, les étudiants et les talents. Avec la création d’une marque de territoire et le lancement d’une nouvelle agence de l’attractivité, la Région s’engage dans une démarche d’attractivité globale et entend faire de la Normandie une « Région-Monde ».

Plus d’informations :

https://www.normandie.fr/normandie-region-monde-la-region-lance-son-agence-de-lattractivite-et-sa-marque-territoriale

http://www.attractivite-normandie.fr/

 

Anticiper les territoires de demain

La 6e édition des Etats Généraux des Réseaux d’Initiatives Publiques s’est tenue début mars à Deauville. Elle a porté sur le bilan à mi-parcours du plan « France Très Haut Débit ». A cette occasion, Mon Territoire Numérique – organisateur de ces Etats Généraux – a présenté un livre d’entretiens avec Philippe Augier, Président de la Communauté de Communes Cœur Côte Fleurie et Maire de Deauville, qui a initié dès 2010 les aménagements nécessaires au développement numérique du territoire. Si le numérique est aujourd’hui devenu une évidence dans nos quotidiens, la mutation va se poursuivre et nécessiter de nouvelles adaptations. A Cœur Côte Fleurie, on a choisi d’anticiper et de vivre cette mutation comme une chance. La chance de partager plus et mieux l’esprit du territoire, ses talents et ses atouts.

Consulter l’entretien :

Anticiper

Pourquoi je soutiens Emmanuel Macron

Sa vision de l’évolution de la société, sa modernité, son écoute vraie et sa volonté de trouver des solutions sont les premières choses qui m’ont interpelé chez Emmanuel Macron, bien avant qu’il soit candidat à l’élection présidentielle. Les rencontres et échanges qui ont suivi ont confirmé à mes yeux qu’il possédait toutes les qualités d’un homme d’Etat.

La qualité fondamentale d’Emmanuel Macron (et qui doit être celle d’un Président de la République) est d’avoir une vision pour l’avenir de la France, comme j’ai pu la découvrir dans son livre, puis dans ses discours. Le projet qu’il distille depuis plusieurs mois, et qui s’incarne aujourd’hui dans son programme, est celui d’une France tournée vers la modernité, où la libération de toutes les énergies lèvera les freins qui empêchent notre pays de rebondir après de multiples crises, alors qu’il a de nombreux atouts. J’ai attendu ce programme pour me prononcer.

Je suis convaincu qu’Emmanuel Macron, sur la base d’un constat lucide sur notre société, a identifié les grands enjeux auxquels la France doit faire face. Il peut insuffler l’élan nécessaire pour permettre aux Français d’entrer pleinement dans le 21e siècle. Libérée, l’économie se remettra en action et sera un levier essentiel pour favoriser une politique sociale adaptée à chacun.

Le pendant nécessaire à cette vision, pour un homme d’Etat, est la volonté de faire. Je ne doute pas qu’Emmanuel Macron la possède et qu’il saura s’entourer pour mettre son programme en action. Cette volonté s’appuie sur des bases solides : ses convictions et ses valeurs, partagées par beaucoup de Français qui souhaitent une refondation des pratiques politiques.

Au lendemain de l’élection de Valéry Giscard d’Estaing en 1974, j’avais fondé un mouvement de jeunes « Génération Sociale et Libérale ». Libérer l’économie pour assurer une meilleure condition sociale pour chacun, tel est mon souhait. J’ai le sentiment qu’Emmanuel Macron y répond.

Pour toutes ces raisons, parce qu’il soulève un nouvel espoir, parce que j’ai confiance en ses capacités et en son intelligence, j’ai décidé d’apporter mon soutien à Emmanuel Macron.

Naissance de la Société Publique Locale de promotion touristique du territoire de Deauville