Le point sur le stationnement à Deauville

La mobilité est une des conditions majeures de la qualité de vie des Deauvillais. Le stationnement en fait partie, nous y portons un regard très attentif, en concertation avec les commerçants et les riverains afin que celui-ci ne soit pas un frein au développement mais un atout de la mobilité.

Voici ce qui existe aujourd’hui et qui sera amélioré demain.

 Les zones où le stationnement est gratuit à Deauville :

  • A moins de 200 mètres de marche du centre-ville. Exemple : il y a des places gratuites rue du Général Leclerc qui permettent un accès à la place Morny en moins de 5 mns. Idem pour le Bd Mauger qui permet d’accéder à l’avenue de la République.
  • Le Parking souterrain du Marché propose la 1ère heure gratuite puis la suivante à 1,50€.

Le stationnement payant, pourquoi ?

Pour permettre une rotation des véhicules et ainsi un accès facile aux commerces et services en centre-ville.

Qu’est-ce que la Carte résident ?

Elle est en vente à 25 €/mois (moins d’1€/jour) pour les résidents permanents ou secondaires, pour les personnes qui travaillent à Deauville, elle est ouverte à Tous les Deauvillais et pas seulement aux riverains de la zone payante. Elle est donc plus qu’une carte réservée au stationnement résidentiel. Ainsi, un habitant du Quartier Boudin, qui vient en voiture au marché ou pour travailler pourra en profiter.

La zone d’acceptation de la carte a été revue en 2016, à la demande des commerçants, pour libérer les accès aux commerces bordant la place du marché.

Quelles sont les zones payantes ?

  • L’axe majeur (Désiré Le Hoc et Eugène Colas)
  • Les rues adjacentes situées entre la rue Victor Hugo et l’avenue de la République
  • La Presqu’Ile de la Touques, la Gare,
  • Le boulevard Cornuché et les abords de la plage.

Quels moyens pour régler le stationnement ?

  • L’horodateur (2 €/h = prix moyen observé dans des villes similaires).
  • L’application UpnGo avec laquelle on ne paie que la durée consommée.
  • En s’abonnant : Carte Résident.

Quels tarifs pour les parkings fermés ?

  • Parking du Marché: abonnement à 60 € /mois 24h/24, et 31 € de 7 h à 19h.
  • Parkings du Quai de la Marine ou de la Gare côté Ouest: abonnement à 25 €.

Quels tarifs si je pars depuis la Gare ?

Le Parking côté Ouest de la Gare bénéficie d’une tarification particulièrement adaptée aux personnes se rendant à l’extérieur de Deauville : 7€ la 1ère journée puis 4 € les suivantes.

Quid des professionnels de santé ?

Ils peuvent retirer une carte à la Police Municipale qui à côté du caducée les exonèrent du paiement.

Pour en savoir plus :

Plan stationnement pour site 2017

L’attractivité de Deauville profite avant tout aux Deauvillais

Chaque semaine le journal le Pays d’Auge interroge sur les projets municipaux des candidats aux Élections municipales du 15 mars 2020.

Ce mardi 18 février l’article portait sur l’attractivité touristique.

2019 indeauville dans les medias

L’attractivité touristique doit être responsable, à Deauville nous veillons à la qualité de vie des Deauvillais et sur la beauté de Deauville sans figer son développement.

Nous poursuivrons notre promotion touristique nationale et internationale, notre gestion rigoureuse et notre stratégie événementielle qui portent leurs fruits. A plus de cent événements existants ouverts à tous s’ajoutent déjà les Gymnasiades 2022 et les Jeux Olympiques de Paris 2024 pour lesquels nous seront base arrière avec un rayonnement important.

Nous continuerons à rester leader en tourisme d’affaires grâce au C.I.D qui fait vivre Deauville toute l’année alors qu’il y a trente ans elle s’endormait l’hiver.

Engagé depuis longtemps dans les instances de gouvernance du tourisme à l’échelon national, je sers Deauville en étant bien informé sur les enjeux et l’évolution du tourisme et grâce à l’efficacité d’un important réseau utile à son développement. Avec 4,3 emplois pour 1 actif notre économie se porte bien mais nous manquons de main d’œuvre particulièrement dans le secteur de l’hôtellerie restauration, aussi nous créerons une plateforme reliant offres et demandes d’emplois.

Nos labels qualité resteront au cœur de nos actions et Deauville au top des classements nationaux et internationaux.

Nos équipements continuent de se développer afin d’élargir notre offre : en juin, les Deauvillais découvriront les Franciscaines, futur atout touristique exceptionnel ; bientôt le quartier de la Presqu’Ile de la Touques dévoilera tous ses avantages notamment pour la filière nautique ; nous accueillerons une antenne de l’Ecole Hôtelière mondiale ; nous avons obtenu plus de trains directs et une nouvelle aérogare ; notre futur plan de circulation fera la part belle aux vélos, à des navettes, à la sécurité et au stationnement.

Et bien sûr nous continuons de travailler en partenariat avec les acteurs de l’économie touristique locale pour développer Deauville tout en la protégeant de l’affairisme prôné par d’autres.

Le contrat de confiance 2020 / 2026

Le contrat de confiance 2020/2026 est paru, cliquez sur l’image pour lire le programme que nous proposons aux Deauvillais.

Une journal de campagne 2020

Présentation de la liste Deauville avec Passion

1V Liste Deauville avec passion ©SandrineBoyerEngel

Je suis très fier de vous présenter la liste Deauville avec Passion : 29 Deauvillaises et Deauvillais impliqués dans la vie locale, avec un vrai sens de l’intérêt général et de l’honnêteté, prêts à mettre leurs compétences au service de la Ville de Deauville

Les voici par ordre alphabétique :

Johan About, 36 ans, enseignant
Virginie Anfry, 40 ans, avocat
Philippe Behuet, 51 ans, responsable d’exploitation
Lydie Berthelot, 49 ans, contrôleur des finances publiques
Véronique Bourne, 62 ans, responsable associatif
Pierre Breton, 25 ans, interne de santé publique
Guillaume Capard, 48 ans, cadre aux finances publiques
Christèle Philippe, 47 ans, infirmière puéricultrice / Manager TPE-PME
Eric Coudert, 43 ans, gérant de société
Marie-Christine Courbet-sarfati, 57 ans, docteur en pharmacie
Patricia Desvaux, 58 ans, employée de maison
Jean-Guillaume d’Ornano, 50 ans, éditeur
David Ezvan, 46 ans, libraire
Rosette Fabry, 56 ans, photographe
Florence Galerant, 65 ans, retraitée
Arnaud Hadida, 43 ans, ingénieur, cadre dirigeant
Jean-Marie Heurtaux, 73 ans, huissier de justice honoraire
Françoise Hom, 67 ans, administrateur associatif
Fanny Hubart-Salmon, 47 ans, réalisatrice
Pascal Leblanc, 57 ans, cadre associatif
Franck Lebreton , 44 ans, conseiller en immobilier
Jacques Loison, 44 ans, concierge / indépendant
Léa Mabire-Amer, 35 ans, cardiologue
Celine Mallet, 52 ans, infirmière
Anne Margerie, 49 ans, orthophoniste
Jean-Edouard Mazery, 44 ans, dirigeant d’entreprises
Catherine Perchey, 59 ans, directrice d’école en retraite
Philippe Valensi, 67 ans, dermatologue et sculpteur

Agir pour Deauville, avec passion

Introduction de mon intervention lors de la réunion publique du 12 février 2020, qui explique l’origine de mon engagement pour l’intérêt général et la Ville de Deauville

Je suis arrivé à Deauville dans les années 70. C’est ici que j’ai eu mon premier job, à l’agence française de vente du pur-sang, j’étais stagiaire et c’est au sein de cette entreprise que s’est passée toute ma vie professionnelle, j’ai gravi les échelons pour devenir directeur, puis directeur général puis président et actionnaire. J’ai voyagé à travers le monde pour faire connaître Deauville et ses ventes, j’ai développé des outils marketing, de la notoriété et au bout du compte du chiffre d’affaires et des retombées pour mon entreprise, mais aussi pour toute la Ville, les hôteliers, restaurateurs et commerçants peuvent vous parler des ventes de chevaux (aujourd’hui Arqana fait 150 millions de chiffre d’affaires).

C’est à Deauville que j’ai connu de grands stress professionnels mais aussi de formidables succès, et pourtant en 2001, j’ai choisi de vendre ma société, afin d’être libre, aussi bien matériellement que physiquement, et pouvoir ainsi me consacrer totalement à ma Ville et à son développement.

Certains n’ont pas compris pourquoi j’avais fait ce choix, plutôt que celui des affaires, et bien, c’est parce que depuis toujours j’ai été passionné par la chose publique et parce que mettre mes compétences au service de notre Ville et de ses habitants fut alors pour moi une évidence, et je n’ai depuis, pas cessé de me féliciter de cette décision.

Je rêvais de faire de notre Ville, si connue mais tout de même endormie pendant de longs mois d’hiver, une ville qui soit protégée… (j’en profite pour vous rappeler ce qu’a entrepris Anne d’Ornano et que j’ai poursuivi pour empêcher que l’affairisme ne défigure notre front de mer, comme l’ont malheureusement été les façades maritimes de tant de villes balnéaires, que nous connaissons bien), mais je souhaitais aussi qu’elle se développe économiquement afin de vivre toute l’année, comme l’avait initié les d’Ornano avant moi.

Entre autres, nous avons créé le Pôle International du Cheval, ça a pris 10 ans mais nous a amené une nouvelle clientèle. Nous avons aussi voulu le POM’S, là il a fallu 5 ans, pour que nos enfants, adolescents et adultes puissent accéder facilement à des sports de leur choix. Il y a aussi eu la Presqu’Ile, là il a fallu 15 ans, pour que ce terrain vague, friche industrielle, juste bordé par une station-service, en plein milieu de l’axe du port, devienne un vrai quartier de Deauville.

Un projet que nous avons partagé avec les Deauvillais dans de nombreuses réunions publiques et dont ils ont immédiatement été fiers, projet qui n’a pas varié depuis le début.

Alors, bien sûr on peut faire des remarques sur la couleur de ceci ou la forme de cela… mais dans quelques semaines, quand le Yacht club sera terminé ainsi que belvédères, plus les nouveaux commerces qui ouvriront avant l’été, nous pourrons nous amuser au jeu des photos comparatives sur l’avant et l’après !

Il y a eu la création des Festivals faisant suite au Festival du Cinéma Américain, de nombreuses activités culturelles et puis… les Franciscaines.

Pour ce projet-là, il a fallu 8 ans, et ce lieu aura un rôle majeur dans le développement de l’attractivité de notre Ville.

Je ne vais pas vous raconter tout ce qui a été fait, ce serait trop long.

Je voulais juste rappeler qu’une ville comme la nôtre c’est bien sûr une gestion quotidienne très attentive, mais c’est aussi une capacité à se projeter, à imaginer, à construire dans le temps, avec une stratégie.

Dans un monde qui change rapidement autour de nous et avec lui nos besoins, nos goûts, notre mode de vie et nos craintes, un élu responsable doit sans cesse anticiper l’avenir. Nous devons évoluer vers ce qu’il nous propose de meilleur si nous ne voulons pas que nos enfants deviennent des habitants d’un monde déjà disparu. C’est mon engagement de ces dernières années et la motivation profonde que je partage avec toutes celles et ceux qui comme moi aiment Deauville et participent à son épanouissement.

Il ne s’agit pas de bouleverser la vie quotidienne par des innovations intempestives, il s’agit d’apporter du confort et du bien-être aux Deauvillais dans une ville solidaire où nous sommes à l’écoute et proche de chacun d’entre eux. On ne s’engage pas à la légère à défendre le destin d’une Ville et surtout celui de ses habitants. C’est une responsabilité immense qui demande un attachement profond, beaucoup de détermination et une volonté inébranlable.

Pour moi, une politique municipale n’est pas une suite de « coups » en fonction de nécessités imprévues ou d’intérêts particuliers, c’est, avant tout, réfléchir à l’intérêt général de notre Ville, aux besoins quotidiens et sur le long terme des Deauvillais. C’est investir dans tous les domaines porteurs de développement économique et de qualité de vie puisque l’un ne va pas sans l’autre. L’avenir ne se prévoit pas, il se prépare a dit le philosophe Jacques Blondel. C’est ce que nous avons fait et c’est ce que chacun peut constater sur notre carnet de bord 2014-2019.

Comme nous l’avions promis, nous avons fait ce qu’il fallait pour que Deauville garde son âme et soit de plus en plus attractive avec un environnement attentif à l’écologie, à l’esthétique et à une certaine douceur de vivre. Deauville a gagné pour cela les premières places dans les plus grands palmarès internationaux. Notre offre culturelle et sportive, la qualité de nos événements sont non seulement des atouts essentiels d’un mode de vie agréable mais elles participent largement à notre développement économique. Nous avons fédéré autour de Deauville toutes les forces utiles.

Nous avons conquis la confiance des investisseurs  celle de nos partenaires comme l’Etat, la Région Normandie, le Département du Calvados et les mécènes. Nous avons pu ainsi donner à Deauville un grand élan de développement sans nuire à notre équilibre budgétaire. En créant des recettes hors fiscalité et en gérant le budget de la Ville avec rigueur et efficacité, nous avons également réussi à épargner aux Deauvillais un désastre fiscal dû à la crise et aux diminutions de dotation de l’Etat. Tout cela est le fruit du travail d’une équipe d’élus et d’agents municipaux que je remercie de leur efficacité, de leur courage et de leur dévouement.

Quand on est exigeant et amoureux de sa Ville, il faut continuer à penser à l’avenir de ses habitants et le travail n’est jamais fini. Il reste toujours beaucoup à entreprendre et à développer. C’est pourquoi je vous propose un nouveau contrat de confiance avec une équipe loyale et solide. Ensemble, avec et pour tous les Deauvillais, nous poursuivrons les missions entreprises, nous continuerons de protéger nos valeurs, de nous tenir aux côtés des plus faibles d’entre nous et nous surmonterons les nouveaux défis. Nous continuerons à travailler, à créer, à mettre en place et harmoniser patiemment et vaillamment toutes les facettes du magnifique puzzle qui compose la vie des Deauvillais, habitants permanents, résidents secondaires et touristes nécessaires à notre économie.

Beaucoup d’entre vous connaissent les liens profonds qui m’unissent à Deauville. Être Maire de Deauville est pour moi un engagement total et passionné que je souhaite prendre à nouveau devant les Deauvillais. Votre confiance m’est nécessaire pour que nous puissions continuer d’agir pour Deauville avec passion.

Être Maire de Deauville est pour moi un engagement total et passionné que je souhaite prendre à nouveau devant les Deauvillais.

Et quand je dis vous, c’est toute une équipe, que j’ai voulu renouveler pour préparer l’avenir.

Cette liste très renouvelée, je l’ai constituée en pensant à l’avenir, à celui de cette ville, à celui de vos enfants, pour que de nouvelles équipes se forment, en portant les mêmes valeurs que Michel, Anne et moi au service de votre Ville.

Ceux qui furent avec moi pendant ces dernières années, savent combien je les remercie et savent qu’ils sont aujourd’hui partie intégrante de ma famille. Je suis certain qu’ils continueront à nous accompagner, chacun à leur manière, j’en suis certain, parce que je vais faire en sorte que ceux qui le souhaitent puissent continuer à agir aux côtés de tous ceux que je vais vous présenter maintenant.

Cette liste est composée de femmes et d’hommes engagés et compétents, car oui pour gérer et diriger une ville comme la nôtre, il faut des compétences…

C’est la suite de l’histoire de Deauville, qu’ils ont envie d’écrire pour vous et avec vous, en respectant un esprit de dignité, de dévouement, d’engagement et de probité que Michel et Anne d’Ornano, et moi-même, avons toujours considéré comme essentiel.