Dynamisme économique et développement durable : un équilibre indispensable

Pendant 3 jours le journal Ouest France interroge les candidats aux Élections municipales du 15 mars 2020 sur 3 dossiers.

Question Ouest France : Des milliers de touristes, des flux importants de voitures, comment envisager le développement touristique et développement durable ?

La réponse  en 970 signes  :

Le succès de notre stratégie en faveur du tourisme sert les intérêts des Deauvillais en nous donnant les moyens d’améliorer en permanence leur qualité de vie. Nous contrôlons fermement ce développement touristique en protégeant la Ville des débordements immobiliers et stylistiques sauvages. Pour que Deauville garde son âme, j’ai pris dès 2005 des mesures strictes dans le sens de la protection (Zone Protégée du Patrimoine Urbain et Paysagé, Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine, Sites Patrimoniaux Remarquables).

Quant au développement durable, il est au cœur de nos exigences grâce à la charte que nous avons votée dès 2010. Nous travaillons déjà sur la circulation et le stationnement et nous continuerons : circulations douces supplémentaires, parkings offrant des alternatives (vélos, navette), bornes de recharge et minibus électrique au service de tous, subventions pour l’achat de vélos électriques, création à la gare d’un point d’information sur les moyens de transports et de stationnement accessibles, et plus de trains s’ajoutant à ceux que j’ai déjà obtenus.

Nous continuerons de protéger notre Front de mer pour en faire un espace de bien-être

Pendant 3 jours le journal Ouest France interroge les candidats aux Élections municipales du 15 mars 2020 sur 3 dossiers.

Question Ouest France : Les Planches accueillent des milliers de touristes, les Planches se suffisent-elles à elles-mêmes ou faut-il plus de commerces sur les lais de mer ?

La réponse  en 970 signes  :

Chacun peut voir qu’il y a déjà beaucoup de commerces et de restauration sur le Front de Mer avec les pollutions qui les accompagnent nécessairement.

Nous avons fait en sorte de protéger l’identité de Deauville sans figer son développement et nous avons su garder à notre plage et à nos planches le romantisme et le côté naturel qui sont plébiscités par des dizaines de sites de voyages nationaux et internationaux (voir le carnet de bord 2014-2019).

Nos Planches en azobé, notre magnifique plage, nos parasols, nos bains Pompéiens classés aux Monuments historiques que nous rénovons sont symboliques de Deauville. Ils font partie de son attractivité reconnue.

Contrairement aux propositions affairistes de certains, nous refusons de noyer cette image mythique, chère au cœur des Deauvillais, sous un excès de commerces supplémentaires.

Une vie culturelle riche et partagée

Pendant 3 jours le journal Ouest France interroge les candidats aux Élections municipales du 15 mars 2020 sur 3 dossiers.

Question Ouest France : Puisque les Franciscaines ouvriront en juin prochain, comment repenser la saison culturelle, et que deviendront les lieux comme le Point de Vue, ou encore le théâtre du casino ?

La réponse  en 970 signes  :

En juin, tous les Deauvillais bénéficieront d’un nouveau lieu de vie, culturel et convivial : Les Franciscaines. Ensemble, ils pourront s’y retrouver, échanger, partager, découvrir les collections, les expositions permanentes, une exposition temporaire majeure pendant l’été et d’autres en cours d’année. La Saison Culturelle fortement enrichie de nouveaux spectacles s’y déroulera.

Les jeunes Deauvillais y retrouveront le musée numérique et l’espace FabLab sur le modèle de la MicroFolie qu’ils ont découvert au Point de Vue, lequel deviendra le relais des Franciscaines sur le Front de mer.

La plage, les Planches et la Ville resteront des sites d’expositions à ciel ouvert.

Le futur Club pour enfants et ados du Front de mer sera moderne, ludique, sportif, culturel.

Quant au Théâtre du Casino, il bénéficiera de la programmation du Groupe Barrière et d’initiatives privées tout comme le C.I.D.

Les nombreux festivals que nous avons créés continueront d’animer la Ville.

Une vraie stratégie pour la politique municipale de Deauville

Pour moi, une politique municipale n’est pas une suite de « coups » en fonction de nécessités imprévues ou d’intérêts particuliers. C’est, avant tout, réfléchir à l’intérêt général de notre Ville de #Deauville, aux besoins quotidiens et sur le long terme des Deauvillais. C’est investir dans tous les domaines porteurs de développement économique et de qualité de vie puisque l’un ne va pas sans l’autre. L’avenir ne se prévoit pas, il se prépare a dit le philosophe Jacques Blondel. C’est ce que nous avons fait et, c’est ce que chacun peut constater sur notre carnet de bord 2014-2019.
 
Le programme qui vous sera présenté le 12 février est le fruit du travail effectué par l’équipe municipale dans le cadre de séminaires de réflexion accompagnés par des experts.
Et pour exemple, la mobilité dont nous traitions hier matin dans le Pays d’Auge.

Les projets pour la mobilité à Deauville

Chaque semaine le journal le Pays d’Auge interroge sur les projets municipaux des candidats aux Élections municipales du 15 mars 2020.

Ce mardi 4 février l’article portait sur les projets pour le stationnement, la circulation, les seniors afin d’améliorer la mobilité.

IMG_1965

Pour Philippe Augier et sa liste Deauville avec Passion, la mobilité, est une condition majeure de la qualité de vie des Deauvillais.

Les transports

  • Création à a gare d’un Hub mobilité, point d’information sur les moyens de transport et de stationnement accessibles dans Deauville.
  • Nous mettrons en place un minibus électrique au service de tous, reliant les quartiers et allant régulièrement à l’hôpital de Cricqueboeuf.
  • Nous verserons une subvention aux Deauvillais qui achèteront à Deauville un vélo électrique.
  • Nous multiplierons les bornes de recharge électrique.
  • Nous avons obtenu de la Région Normandie, son investissement dans une nouvelle aérogare livrée en 2021.
  • Nous obtiendrons plus de trains quotidiens directs Paris/Deauville/Paris.

La Circulation, le stationnement et la sécurité

  • Création d’autres pistes cyclables s’ajoutant à la récente Voie Verte de la Touques et de parkings à vélos.
  • Nous améliorerons le stationnement et la circulation et mettrons en place des ralentisseurs de vitesse.
  • Nous solutionnerons le problème de stationnement dans le quartier Boudin.
  • Réaménagement du parking de la maison médicale
  • Et toujours, la carte stationnement réservée aux résidents et l’heure gratuite au parking du marché.

L’accessibilité

  • Nous continuerons à rendre la vie moins difficile aux personnes en situation de handicap (poursuite de tous nos aménagements, aide aux associations).
  • Nous renforcerons l’information sur l’appli CITY2GETHER véritable outil de communication directe entre les Deauvillais et nous.
  • Pour faciliter la vie des Deauvillais et le travail des services et des associations à vocation sociale, nous allons créer un lieu pour les rassembler.
  • Nous accompagnerons l’apprentissage des personnes qui ne maitrisent pas le numérique et auxquelles son utilisation peut notamment éviter des déplacements.
  • Nous augmenterons le nombre de bancs en ville et celui des toilettes publiques.
  • Nous allons moderniser le parcours santé sur les lais de mer.